de fr it

HansSchübelbach

Attesté dès 1427, après 1461 à Glaris, de Glaris. Probablement fils de Rudolf (✝︎1388). Marié. Il est parfois difficile de distinguer S. de son fils du même nom, qui fut trésorier et délégué à la Diète. Bailli des Freie Ämter (1427 et 1437), ainsi que des seigneuries de Freudenberg et de Nidberg lors de la guerre de succession du Toggenbourg (1444). Selon la tradition, S. fut landamman de Glaris de 1444 à 1448 et 1456 de 1461; dans des documents et des recès, il est désigné comme landamman en 1456 et 1457 et comme ancien landamman en 1452, 1455 et 1458. Délégué à la Diète (dès 1427), arbitre en de nombreuses occasions. Plénipotentiaire dans l'affaire de Flums (1428), médiateur lors de la guerre de Schams (1452) et dans les conflits opposant le prince-abbé à la ville de Saint-Gall et à Appenzell (1455-1458). En 1466, S., ou plutôt son fils, fut juge arbitral entre le comte Georges de Werdenberg-Sargans et les seigneurs de Brandis à propos de la seigneurie de Vaduz.

Sources et bibliographie

  • A. Tschudi; B. Stettler, éd., Chronicon Helveticum, 10e partie, 1994, 67; 11e partie, 1996, 272, 316-317, 344-346
  • J.J. Kubly-Müller, «Die Landammänner von Glarus, 1242-1928», in JbGL, 46, 1932, 23-24
  • R. Kamm, Glarus zwischen Habsburg und Zürich, 2010, 152-153