de fr it

Hans ConradHeidegger

12.1.1710 à Zurich, 2.5.1778 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Heinrich, bailli de Grüningen, et d'Elisabeth Hottinger. 1) 1741 Cleophea Escher vom Glas, fille de Johannes, 2) 1777 Anna Magdalena Landolt, veuve de Hans Rudolf Werdmüller, capitaine de la ville. Première éducation donnée par des précepteurs à Grüningen. Etudes de langues modernes à Lausanne et Neuchâtel (1729). Un séjour à Berlin permit à H. d'observer un Etat administré de manière exemplaire. A son retour, il entra à la chancellerie du canton de Zurich. Accessoirement secrétaire baillival de Weiningen, il fut aussi bibliothécaire bénévole à la Bibliothèque de la ville dont il dressa le premier catalogue et qu'il ouvrit au public. Il commença sa carrière politique en 1741 comme représentant de la corporation des Forgerons au Grand Conseil et exerça plusieurs fonctions: membre du Petit Conseil élu hors corporation (dès 1752), directeur des sels (dès 1754), membre du Conseil secret (dès 1757) et trésorier (dès 1759) avant d'être élu bourgmestre (1768). En 1746, passionné de culture, H. fut l'un des cofondateurs de la Société des sciences naturelles. Inspecteur des écoles zurichoises en 1748, il fut l'artisan principal de la réforme scolaire de 1765 à 1773. Sur le plan politico-financier, il contribua en 1755 à la fondation de l'établissement bancaire Leu & Cie qui ouvrit aux capitaux zurichois des possibilités de placements à l'étranger. Il fit valoir ses qualités de diplomate lors de la réconciliation de l'abbé de Saint-Gall avec le Toggenbourg dans l'affaire du même nom (1748-1759), de l'arbitrage devant régler la situation à Genève (1766) et lors de la conclusion de l'alliance entre la France et les Confédérés (1777); cette dernière négociation le fit reconnaître comme un homme politique de premier plan pour le pays.

Sources et bibliographie

  • A. Hesse, Johann Conrad Heidegger, 1945
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Lassner, Martin: "Heidegger, Hans Conrad", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.12.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018058/2007-12-04/, consulté le 01.12.2020.