de fr it

RudolfSchön

Mentionné pour la première fois en 1357 à Zurich, pour la dernière en 1412 à Zurich, de Zurich. Ursula Kilchmatter, fille de Rudolf, conseiller, l'un des Zurichois les plus riches. Beau-frère de Heinrich Meiss. Représentant de la Konstaffel au Conseil (1374-1393) et bourgmestre (1390-1393). Parmi les principaux responsables de l'alliance conclue le 4 juillet 1393 entre Zurich et l'Autriche, S. fut ensuite destitué par le parti des Confédérés et temporairement banni avec d'autres partisans des Habsbourg. L'alliance resta lettre morte. Ces événements entrèrent dans l'histoire sous le nom d'affaire Schöno.

Sources et bibliographie

  • A. Tschudi; B. Stettler, éd., Chronicon Helveticum, 6e partie, 1986, 23-77
Liens
En bref
Dates biographiques Première mention 1357 Dernière mention 1412

Suggestion de citation

Lassner, Martin: "Schön, Rudolf", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018100/2011-08-25/, consulté le 17.10.2021.