de fr it

Hans RudolfWerdmüller

6.2.1614 à Zurich, 16.12.1677 à Villingen (Forêt-Noire), prot., puis cath. (1672 env.), de Zurich. Fils de Hans Rudolf, négociant en soie, et de Barbara Wydenmann (->). Frère de Hans Georg (->). 1633 Anna von Reinhard, fille de Bernhard, administrateur. Gagné à la carrière des armes par son beau-père Hans Caspar Schmid, W. étudia à Genève et à Lyon, en particulier les techniques militaires, voyagea en France et entra en 1632 au service du roi de France, pendant la guerre de Trente Ans. Il servit ensuite dans l'armée suédoise de Gustav Karlsson Horn (1633-1634), puis de nouveau du côté français comme lieutenant-colonel dans le régiment de Hans Caspar Schmid en Valteline (1635-1637); il suivit le duc Henri de Rohan quand celui-ci se retira des Grisons. Il servit à nouveau la Suède de 1642 à 1647 (colonel dès 1643). En 1646, il participa à la pacification militaire du soulèvement de Wädenswil. Entre 1648 et 1650, il commanda, dans des conditions difficiles, un régiment zurichois et bernois en Dalmatie vénitienne et dut ensuite répondre à Zurich de sa sévérité envers les soldats. A son retour, il fit construire un domaine sur la presqu'île d'Au. Chef de l'état-major général zurichois pendant la guerre des Paysans (1653), il entra au Petit Conseil en 1655. Il fut à la tête des troupes zurichoises lors de la première guerre de Villmergen (1656). Après l'échec du siège de Rapperswil (SG), et après avoir reçu diverses marques de faveur du roi de France, cet officier talentueux, mais ambitieux et entêté, fut accusé de haute trahison et de blasphème et exclu du Petit Conseil en 1659. Il partit pour la France, où il n'obtint toutefois pas une position qui lui convînt. En 1663, il passa au service de Venise et combattit notamment, comme lieutenant-général, les Turcs en Crète. W. entra au service de l'empereur Léopold Ier en 1672, se convertit et se distingua dans la guerre contre la France, en particulier à Bonn en 1673 et à Philippsburg (Bade) en 1676. Conrad Ferdinand Meyer fit de lui le héros de sa nouvelle Le coup de feu en chaire (all. 1877).

Sources et bibliographie

  • L. Weisz, Die Werdmüller, 1, 1949
  • A. Pestalozzi, Auf den Spuren von General Johann Rudolf Werdmüller in der Ägäis, 1664-1667, 1973
  • Livre du recteur, 6, 229
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF