de fr it

Johann HeinrichZiegler

Portrait du savant zurichois. Huile sur toile réalisée par Anton Graff, 1796 (Winterthurer Bibliotheken, Sammlung Winterthur).
Portrait du savant zurichois. Huile sur toile réalisée par Anton Graff, 1796 (Winterthurer Bibliotheken, Sammlung Winterthur).

23.3.1738 à Winterthour, 15.11.1818 à Winterthour, prot., de Winterthour. Fils de David, mégissier, et d'Elsbeth née Z. 1769 Verena Biedermann, fille de Hans Rudolf, conseiller. Etudes de théologie au Collegium Carolinum de Zurich (1754-1758), de langues orientales et de sciences naturelles à Leyde (dès 1758), de médecine et de chimie en Angleterre (1762-1763), doctorat en médecine à Bâle (1769) avec une thèse consacrée à la marmite Papin (cocotte-minute). Membre du Grand Conseil (dès 1771) et du Petit Conseil (dès 1780) de Winterthour. Trésorier (1785). Membre de la municipalité (1798-1803) et du double Conseil de ville (soit l'exécutif augmenté de six commissaires lors de décisions importantes, 1805-1816). En 1778, Z. fit partie des fondateurs du Laboratorium de Winterthour-Neuwiesen, première fabrique chimique de Suisse, où fut principalement fabriqué de l'acide sulfurique concentré (huile de vitriol). Il dirigea l'exploitation des filons de charbon à Birmenstal près d'Elgg et participa à la fondation de la filature de Hard. Z. traduisit trois ouvrages du scientifique naturaliste anglais William Lewis et les publia à Zurich.

Sources et bibliographie

  • Actes SHSN, 1819, 34-37
  • Matrikel Basel, 5, 313
  • U.L. Gantenbein, «Schwitzkur und Angstschweiss», in Neujahrblatt der Stadtbibliothek Winterthur, 327, 1996, 163-166, 213-217
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Baertschi, Christian: "Ziegler, Johann Heinrich", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018250/2014-02-26/, consulté le 04.12.2020.