de fr it

Inneres Amt

L'expression Inneres Amt (ou "bailliage intérieur") désignait en 1347 une partie mal définie du bailliage habsbourgeois de Zoug, aujourd'hui situé pour la plus grande part dans le canton de Zoug et les régions voisines. Par la suite, et jusqu'en 1798, elle fut réservée à la ville de Zoug et à ses bailliages de Cham, Hünenberg, Steinhausen, Gangolfswil et Walchwil. L'Äusseres Amt" (ou "bailliage extérieur") était quant à lui composé des trois communes libres d'Ägeri, Menzingen et Baar. Bien que les bailliages de l'Inneres Amt aient été des seigneuries de la ville, la haute justice y était exercée par les instances du canton. De 1803 à 1847, comme sous l'Ancien Régime, le nom fut à nouveau utilisé pour se démarquer de l'Äusseres Amt. Les deux parties de canton n'avaient pas d'organe spécifique, mais jouaient un rôle déterminant dans la répartition des hautes fonctions officielles. A une exception près, la ville de Zoug s'attribua les charges qui revenaient au "bailliage intérieur", au détriment de ses anciennes seigneuries.

Sources et bibliographie

  • E. Gruber, Grundfragen zugerischer Geschichte, 1952