de fr it

Johann TheodorRuggle

4.7.1829 à Niederhelfenschwil, 2.10.1891 à Gossau, cath., de Waldkirch. Fils de Franz Josef, agriculteur, et d'Anna Maria Böhi. Apprentissage du latin chez le curé de Häggenschwil Gallus Joseph Popp, gymnase à Fischingen et à Saint-Gall, études de théologie au Collegium germanicum à Rome (ordination en 1853). Chapelain à Oberriet (1855-1857), curé d'Andwil (SG, 1857-1861) et de Gossau (1861-1891), doyen du chapitre de Wil-Gossau (1873-1891). Député au Grand Conseil saint-gallois (1870-1891) et membre du Conseil d'administration catholique (1876-1891). Eminent représentant de l'aile ultraonservatrice, R. défendit les droits de l'Eglise et en particulier les écoles confessionnelles. Pendant le Kulturkampf, il rendit compte sur un ton virulent des activités du Parlement dans le St. Galler Volksblatt . Président de la section saint-galloise de l'Association Pie IX et vice-président de son pendant suisse. Auteur d'une histoire de la paroisse de Gossau (1878).

Sources et bibliographie

  • J. Duft, «Der Gossauer Pfarrer Theodor Ruggle als Grundsatzpolitiker in den st. gallischen Kulturkämpfen», in Oberberger Blätter, 1979, 25-35
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 4.7.1829 ✝︎ 2.10.1891