de fr it

LukasSchwarz

Mentionné dès 1498 à Berne, entre 1520 et 1526 à Berne. Marié. S. fut verrier et peintre-verrier à Berne, propriétaire d'une maison à la Kramgasse, côté ombre. S. commença vraisemblablement à exécuter des commandes pour Urs Werder, car il est cité en 1499 dans le testament de celui-ci, parmi d'autres peintres-verriers. En 1508, il est payé par la société noble zum Distelzwang pour des travaux fournis. Il figure régulièrement dans les comptes du trésor bernois (1506-1518), son salaire servant à éponger jusqu'en 1515 une dette importante contractée auprès du Conseil. S. fut témoin dans le procès Jetzer (1509). Il livra des armoiries aux franciscains de Domodossola (avant 1511). Il travailla avant 1526 pour le chapitre de Saint-Vincent et pour Johann von Diesbach, dont les héritiers s'engagèrent à rembourser ce qu'il devait à la veuve de S. (1526). A ce jour, les attributions d'œuvres ne résistent pas à un examen critique. Aucun vitrail signé ne subsiste, aucune mention incontestable n'apparaît dans les sources écrites.

Sources et bibliographie

  • SKL, 2, 297; 3, 94; 4, 396
  • H. Lehmann, «Die Glasmalerei in Bern am Ende des 15. und Anfang des 16. Jahrhunderts», in ASA, 15, 1913, 205-226, 321-345; 16, 1914, 41-52
  • B. Kurmann-Schwarz, Die Glasmalereien des 15. bis 18. Jahrhunderts im Berner Münster, 1998, surtout 364-367
En bref
Dates biographiques Première mention 1498 ✝︎ entre 1520 et 1526