de fr it

HansNussdorf

Mentionné pour la première fois peut-être vers 1467/1468 sous le nom de "contremaître Hanns", puis en 1472 sous celui de Johannes de Constancia, cité avec certitude en 1475/1476 sous le nom de Johanni Nussdorff lapicide à Bâle, 1503 à Bâle, vraisemblablement originaire de N. sur les rives du lac de Constance. N. œuvra peut-être comme contremaître (1467/1468), certainement comme tailleur de pierre (dès 1475/1476) et comme maître d'œuvre de la cathédrale de Bâle (au plus tard dès 1481). Il exécuta des travaux dans le petit cloître de la cathédrale (1481/1482), probablement la chaire (1486) ainsi que l'octogone et la flèche de la tour Saint-Martin de la cathédrale (1488-1500). Membre de la corporation zu Spinnwettern dès 1479, N. fut à deux reprises maisonneur de Bâle. En 1493 et 1495, il fut également appelé à Berne comme expert pour la collégiale Saint-Vincent. Dès 1496, il acheva l'église Saint-Léonard à Bâle. N. apparaît comme un maître du gothique tardif d'importance régionale.

Sources et bibliographie

  • D. Huggel, D. Grütter, éd., "Mit gantzem fliss": der Werkmeister Hans Nussdorf in Basel, 2003
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention 1467/1468 ✝︎ 1503