de fr it

JacquesRossel

Attesté en 1516, dernière mention en 1537, de Scientrier ou d'Arenthon en Faucigny (Haute-Savoie). Fils de Monet. Reçu bourgeois de Genève en 1516, propriétaire d'une maison à Genève en 1517, R. travailla à la reconstruction de la tour sud de la cathédrale Saint-Pierre jusqu'en 1528. Il est également attesté à Annecy de 1525 à 1537, où il est mentionné en 1536 comme maître d'œuvre de l'église du couvent de Saint-François (actuelle cathédrale Saint-Pierre). De style gothique, mais dont la façade élevée en 1535 suit un modèle romain (Sainte-Marie-du-Peuple), elle montre le type de rose utilisé par R. à la tour de la cathédrale de Genève. Il est peut-être identifiable au Jacques Rosset, qui reconstruisit le chœur de l'ancienne église de Morges en 1508. R. fut l'un des architectes les plus réputés de Genève avant la Réforme.

Sources et bibliographie

  • M. Grandjean, «Les architectes "genevois" hors des frontières suisses à la fin de l'époque gothique», in NMAH, 43, 1992, 85-109
  • M. Grandjean, «Apports de la Renaissance italienne dans l'architecture régionale avant la Réforme», in Chemins d'hist. alpine, 1997, 435-448
  • MAH VD, 5, 1998, 47
En bref
Dates biographiques Première mention 1516 Dernière mention 1537