de fr it

GuillaumeFribor

Attesté entre 1454 et 1496, probablement originaire de Tarentaise. Dit aussi Mercier. Fils de Jean (->). Membre de la confrérie du Saint-Esprit de Saint-Gervais de Genève de 1454 à 1484. En collaboration avec son père, puis avec d'autres fondeurs comme Aymon Cantal, son neveu, ou Perronet, son gendre, F. fond ou répare de nombreuses et grosses cloches, dont un grand nombre sont conservées, notamment à Yverdon (1456-1457), Lutry (1459), Villeneuve (1460), Aubonne (1469-1470 et 1493-1494), Genthod (anciennement à Ballaison en Savoie, 1471), Montreux (1473), Nyon (plusieurs cloches, 1477 et 1479), Estavayer (1480), Grandcour (1482), Orbe (1483), Vouvry (1494) et Romont (FR, 1495-1496). Par comparaison de décors, d'autres cloches peuvent être attribuées à l'atelier de F., à Genève (1460, 1470, 1486), Villeneuve (1460), Bercher et Chailly-sur-Clarens (1480). La bienfacture de la fonte et la qualité du son de ses cloches, le soin apporté à l'organisation des décors et des textes, l'excellent dessin des matrices utilisées pour l'iconographie (souvent des scènes de la vie du Christ ou des saints, enchâssées sous une frise d'accolades à fleuron) révèlent un artiste exceptionnel, de rang international. L'œuvre de F. témoigne d'influences stylistiques germaniques (Nuremberg et ateliers autrichiens).

Sources et bibliographie

  • Mém. et doc. publiés par la Soc. d'hist. et d'archéol. de Genève, 8, 1852
  • A. Cahorn, «Les cloches du canton de Genève», in Genava, 2, 1924, 132, 142
  • Trésors d'art religieux en Pays de Vaud, cat. expo. Lausanne, 1982
  • La maison de Savoie en Pays de Vaud, cat. expo. Lausanne, 1990
  • M. Grandjean et al., Lutry, arts et monuments, 1, 1990
En bref
Dates biographiques Première mention 1454 Dernière mention 1496