de fr it

JacopoRodari

Première mention en 1488, de Maroggia. Fils de Giovanni, sculpteur. R. travailla comme sculpteur de 1488 à 1498 avec ses frères Tommaso (->), Donato et Bernardino à la cathédrale de Côme, plus particulièrement sur le portail nord (signé), les autels en marbre et la façade (statues de Pline l'Ancien et de Pline le Jeune). Bernardino, tailleur de pierre, réalisa les sculptures des portails. Dès 1498, Bernardino et R. travaillèrent en Valteline, où ce dernier réalisa les sculptures ornant le chœur de l'église Saint-Maurice, à Ponte, d'après les esquisses de son frère Tommaso. R. mit la dernière main en 1508 aux sculptures de Bernardino (signées et datées) pour l'oratoire Saint-Jean-Baptiste à Mazzo (Valteline). R. pourrait être le magister Jacobus de Maroxia, cité en 1511 en relation avec des œuvres en marbre du couvent de Notre-Dame-de-Castello, à Gênes.

Sources et bibliographie

  • SKL, 2, 655-656
  • G. Galetti, «L'attività dei Rodari in Valtellina», in Il palazzo Besta di Teglio, 1983
  • S. Soldini, «Ricostruzione della prima attività alla Fabbrica del Duomo di Como di Tommaso Rodari da Maroggia […]», in Giovanni Antonio Amadeo, 1993, 505-523
  • DBAS, 883
En bref
Dates biographiques Première mention 1488 Dernière mention 1511