de fr it

HansNoll

Mentionné pour la première fois en 1472 à Berne, avant Pâques 1493 à Berne. Probablement fils de Peter, forgeron. Membre du Grand Conseil de Berne (1472), compagnon de la corporation des Tanneurs (1475). Attesté comme peintre verrier à Berne et à Soleure; N. réalisa pour le compte de cette dernière des vitraux dans l'abbaye de Gottstatt et dans le couvent des cordeliers à Berne. Les seules pièces attribuées de manière certaine à N. sont les trois vitraux de la collégiale Saint-Vincent de Berne offerts par le comte Jean III d'Aarberg, exécutés avant 1491; dans le même édifice, on lui attribue en outre le vitrail armorié de la corporation des Fourreurs (1471). Influencé par Martin Schongauer, il fut l'un des premiers peintres verriers bernois à créer des vitraux armoriés, ce qui le range parmi les précurseurs d'un genre qui occupa une place prépondérante en Suisse aux XVIe et XVIIe s.

Sources et bibliographie

  • H. Dietschi, «Statistik solothurnischer Glasgemälde, 2. Teil», in JbSolG, 14, 1941, 45
  • B. Kurmann-Schwarz, Die Glasmalereien des 15. bis 18. Jahrhunderts im Berner Münster, 1998
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention 1472 ✝︎ avant Pâques 1493

Suggestion de citation

Hasler, Rolf: "Noll, Hans", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.08.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018402/2009-08-06/, consulté le 28.10.2020.