de fr it

UlrichTrinkler

Mentionné pour la première fois en 1495, après 1550, de Zurich. Cité en 1497 et 1502 comme orfèvre. A côté de commandes à Zurich, T. travailla aussi pour l'abbaye de Saint-Gall. Il y réalisa (1500-1502), sur ordre de l'abbé Gotthard Giel, une châsse décorée de ferrures d'argent et de reliefs pour les reliques de saint Gall. On lui attribue également un écu d'huissier zurichois, conservé au Musée national. Membre du Petit Conseil de Zurich, il siégea au Natalrat comme prévôt de la corporation de la Mésange (1511-1518), puis au Baptistalrat comme simple représentant de la corporation (1526). Maître monnayeur de Zurich et propriétaire d'un banc de changeur à côté de l'hôtel de ville (1550).

Sources et bibliographie

  • SKL, 3, 329-330; 4, 651-652
  • H. Rott, Quellen und Forschungen zur südwestdeutschen und schweizerischen Kunstgeschichte, 1, 1933, 188
  • E.-M. Lösel, Zürcher Goldschmiedekunst, 1983, 15, 28, 31, 120, 301-302
En bref
Dates biographiques Première mention 1495 ✝︎ après 1550