de fr it

BernardChabert

Première mention en 1205 comme chancelier de l'Eglise de Paris, 30.11 ou 1/2.12.1235, du Dauphiné. C. succède à Nantelme, évêque démissionnaire de Genève (1205). En 1211, le comte Thomas de Savoie menace les régales de l'évêché de Genève. Grâce à l'intervention de C., le comte renonce à ses prétentions. En relation avec le pape Innocent III, il est élu archevêque d'Embrun (Dauphiné) en 1212-1213, où il favorise l'implantation de l'ordre franciscain (1220).

Sources et bibliographie

  • P. Duparc, Le comté de Genève, IXe-XVes., 1955, 150-151
  • HS, I/3, 78-79
En bref
Dates biographiques Première mention 1205 ✝︎ 30.11 ou 1/2.12.1235