de fr it

Hugues

14.10.1018 ou 1020 . D'origine inconnue, H. est l'un des grands du royaume de Bourgogne, proche du roi Rodolphe III. Il apparaît pour la première fois en 993/994 avec l'évêque de Genève du même nom, dont il doit être distingué, lors de l'élection d'Odilon comme abbé de Cluny; il est alors mentionné en tant qu'évêque de Sion. En 998, il participa à un synode romain du pape Grégoire V. En 999, il reçut de Rodolphe III, en sa qualité d'évêque, les droits comtaux sur le Valais, ce qui devait favoriser l'indépendance du pays; cet octroi est certainement en rapport avec le voyage de l'impératrice Adélaïde en Bourgogne (999), au cours duquel elle rencontra son neveu Rodolphe III et l'évêque H. à Lausanne et à Orbe. H. est souvent mentionné dans l'entourage du roi avec les évêques des diocèses alpins, la dernière fois le 15 février 1018. Soucieux de la formation du clergé de langue allemande de son diocèse, H. reçut par lettre (1019/1020) les avis du moine saint-gallois Notker l'Allemand.

Sources et bibliographie

  • HS, I/5, 144-145

Suggestion de citation

Zenhäusern, Gregor: "Hugues", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.01.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018491/2008-01-16/, consulté le 28.10.2020.