de fr it

Amédée de laTour

Attesté dès 1157, un 19.1 après 1168 . Fils supposé de Raymond de Tore. Doyen de Sion, dès 1157, évêque de Sion dès 1162, il prit parti pour le pape Alexandre III contre l'antipape Victor IV. Il figure parmi les témoins de la concession des droits régaliens à l'évêque de Genève (1162). En 1168, il renonça à reprendre possession des églises de Liddes, Orsières, Sembrancher et Martigny, données par son prédécesseur Louis à l'hospice du Mont-Joux. Il confirma la possession de l'église de Loèche au chapitre de Sion et échangea avec l'abbaye de Saint-Maurice l'église Saint-Sigismond de Saint-Maurice contre l'église de Nendaz. Il obligea les chanoines de Sion à résider à Valère.

Sources et bibliographie

  • HS, I/5, 156-158
En bref
Dates biographiques Première mention 1157 ✝︎ un 19.1 après 1168