de fr it

Albrecht de Nuremberg

Mentionné dès 1492 à Berne, après 1531 à Berne, probablement originaire de Nuremberg, A. a en 1498 le statut d'habitant de Berne. Le seul fait connu de sa vie privée est qu'il a eu des enfants. Des éléments stylistiques dans ses sculptures sur bois et sur pierre indiquent la Franconie comme lieu de formation. En 1496-1498, il réalisa la statue en bois de saint Christophe pour la porte supérieure de Berne. Cette sculpture, haute de neuf mètres, fut sa première commande publique importante. Les fonts baptismaux de 1524-1525 de la collégiale de Berne viennent aussi de son atelier. On lui attribue encore quelques sculptures de la voûte du chœur (par exemple saint Barthélemy), retrouvées lors des fouilles de la terrasse au sud de la collégiale. Tant le Conseil de Berne que l'évêque de Sion lui commandèrent des œuvres à plusieurs reprises. A. est encore mentionné en 1529-1531, lorsqu'il exécuta pour la ville de Soleure la fontaine aux poissons, détruite en 1602. Il est considéré comme le troisième sculpteur de Berne, après Matthäus Ensinger et Erhard Küng.

Sources et bibliographie

  • F.-J. Sladeczek, Die Skulpturenfunde der Münsterplattform in Bern, 1998
  • DBAS, 16-17 (avec bibliogr.)
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention 1492 ✝︎ après 1531