de fr it

GuillaumeCoquin

Mentionné pour la première fois en 1432, sous le nom de Guillaume de Coppet (Quoquin, de Via alias Coquin), 1481 à Coppet, de Coppet, bourgeois de Genève. Propriétaire de l'auberge familiale de Coppet et fondateur d'une chapelle à l'église paroissiale de Commugny. Peintre et peintre-verrier, C. collabora au décor du château de Thonon-Les-Bains (Savoie) avec Jean Bapteur. Sa carrière artistique se déroula à Genève, où il acheta une maison. C. travailla à l'entretien des vitraux de la chapelle des Macchabées à la cathédrale Saint-Pierre dès 1445 et participa probablement à la création de ceux du chœur. Il exécuta des vitraux à Nyon (1436-1437) et à Sallanches (Savoie, 1451-1452), ce qui témoigne d'une notoriété régionale. Il est difficile de lui attribuer le Missel à l'usage de Rome (conservé à la Bibliothèque publique et universitaire), comme on a voulu le faire.

Sources et bibliographie

  • M. Grandjean, «Le peintre-verrier Guillaume Coquin», in La Monnaie de sa pièce ..., éd. P.-L. Pelet, J.-F. Poudret, 1992, 71-80
En bref
Dates biographiques Première mention 1432 ✝︎ 1481