de fr it

AymonetCorniaux

Attesté de 1402 à 1453, peut-être d'origine genevoise. Anthonia. Charpentier dès 1402 à Lausanne, où il a toujours vécu. Ses exceptionnelles compétences sont remarquées par Amédée VIII de Savoie qui le nomme en 1414 magister operum. Son activité est celle d'un architecte. Tous les travaux affectant les châteaux ducaux du Pays de Vaud et du Chablais sont marqués de sa griffe jusqu'en 1453. On lui doit aussi la réalisation du château-ermitage de Ripaille dès 1434, la transformation du château d'Annecy en 1428, le pont du Moulinet à Orbe en 1421, les couronnements à mâchicoulis et de spectaculaires plafonds à caissons au château de Chillon.

Sources et bibliographie

  • D. de Raemy, «Aymonet Corniaux», in Amédée VIII - Félix V, premier duc de Savoie et pape (1383-1451), éd. B. Andenmatten, A. Paravicini Bagliani, 1992, 327-335
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention 1402 Dernière mention 1453