de fr it

PéronetGrivet

Attesté de 1410 à 1447, avant 1461, bourgeois de Genève en 1417. Membre de la confrérie de l'Eucharistie du Christ, G. participa, en 1424, à l'élaboration et à l'application d'un règlement portant sur le titre de l'argenterie produite à Genève et sur la création d'un nouveau poinçon communal. Comme beaucoup d'orfèvres, G. résidait dans les rues Basses; sa fille Bertholette, femme de Jean de Moyrone, y hébergea après sa mort un doreur du nom de Besquesy, qui avait peut-être été son collaborateur. G. était spécialisé dans le travail en vermeil: confection d'objets de grand luxe destinés à la cour de Savoie (bijoux, fermoirs de reliure, "images" soit statues, coupes, gobelets) et œuvres religieuses (custode en argent réalisée en 1441 pour la ville de Nyon).

Sources et bibliographie

  • W. Deonna, Les arts à Genève, 1942, 220
  • A. Page, Vêtir le prince, 1993, 193
Liens
En bref
Variante(s)
Péronet Gruet
Dates biographiques Première mention 1410 ✝︎ avant 1461

Suggestion de citation

Schätti, Nicolas: "Grivet, Péronet", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 30.01.2006. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018574/2006-01-30/, consulté le 21.04.2021.