de fr it

Heinrich von Basel

Mentionné pour la première fois en 1363 . Cette année-là, le jour de la Sainte-Croix, H. aurait terminé la fabrication de la deuxième plus grande cloche de l'époque, pour la cathédrale Saint-Pierre de Bâle. Il semble avoir été l'un des premiers fondeurs de cloches de Suisse. Il s'agit probablement du même personnage que Heintzmann von Aarau, fondeur de cloches, qui, pour n'avoir pas payé ses intérêts, dut vendre en 1377 au couvent de Gnadental sa maison et sa grange du Heuberg, à Bâle.

Sources et bibliographie

  • A. Nüscheler-Usteri, «Über die ältern Glockeninschriften in den V Orten», in Gfr., 30, 1875, 140
  • SKL, 1, 84
En bref
Variante(s)
Heintzmann von Aarau
Dates biographiques Première mention 1363