de fr it

Jacobinus deMalacridis

Mentionné à Sion en 1505, patronyme attesté à Côme au XVe s. Menuisier et sculpteur sur bois (lignifaber). M. a œuvré dans la maison Supersaxo à Sion: on lui doit le plafond sculpté de la salle du deuxième étage (1505), en partie doré et polychromé, chef-d'œuvre unique du gothique flamboyant, ainsi que trois portes (dont l'une se trouve au Musée national suisse à Zurich) et les caissons du vestibule d'entrée. Sur la base d'éléments décoratifs similaires, on lui attribue les plafonds de l'ancien palais Vicedomini de Côme, du château de Locarno et de l'ancienne maison Muggiasca ou Rusca de Bellinzone.

Sources et bibliographie

  • L. Perrone, «Di un soffitto gotico in Como», in Rivista archeologica dell'antica provincia e diocesi di Como, 1931, 89-99
  • Gilardoni, Inventario, 55
  • A. Donnet, Le plafond de Jacobinus Malacrida à la maison Supersaxo à Sion, 1964
  • MAH TI, 1, 1972, 55-57, 59
En bref
Dates biographiques Première mention 1505