de fr it

Jean de l'Arpe

Attesté de 1499 (reçu bourgeois de Genève) à 1537 (il est alors à Annecy). Certainement le même que Jean Le Mere, fils de Gobin, de Genève. Philippa, fille de Boniface de Alibertis. De 1519 à 1526, A., membre du Conseil des Cinquante, fut actif dans le conflit qui opposa les partisans du duc de Savoie aux eidguenots. Après la défaite des mammelus en 1526, A. quitta la ville où, en 1528, il fut condamné à mort et ses biens confisqués. En 1531, A. fut nommé par Charles III de Savoie peintre et verrier de son château de Chambéry. A. avait travaillé pour les municipalités de Genève (modèles pour une licorne en orfèvrerie en 1501 et pour des médailles en 1523) et de Nyon (armoiries des portes de ville en 1517-1518) et exécuté des polyptyques à Chambéry (1521). Pour la Sainte-Chapelle du château de cette ville, il réalisa vers 1527, sans doute d'après les cartons d'un maître flamand, les verrières du chœur (partiellement conservées).

Sources et bibliographie

  • A. Dufour, F. Rabut, «Notes pour servir à l'hist. des Savoyards de divers Etats», in Mém. et doc. de la Soc. savoisienne d'hist. et d'archéol., 15, 1875, 210-211
  • S. Linnert Jensen, «L'entrée à Genève de Marguerite d'Autriche», in Mém. et doc. publiés par la Soc. d'hist. et d'archéol. de Genève, 36, 1938, 279-363 (surtout 315-316)
  • A. Baudi di Vesme, L'arte in Piemonte, 4, 1982, 1376-1377
  • Savoie: Chambéry: les vitraux de la Sainte-Chapelle, 2000
En bref
Variante(s)
Jean Le Mere (nom de naissance)
Dates biographiques Première mention 1499 Dernière mention 1537