de fr it

NiklausHerbort

Mentionné entre 1480 et 1520, comme peintre, puis peintre verrier. Un conflit est documenté en 1480 entre H. et ses commanditaires à propos de la livraison d'un tableau pour l'église paroissiale de Stans. En 1487, des honoraires sont versés à un maître Niklaus pour des vitraux et deux panneaux peints destinés à l'église Saint-Oswald de Zoug. Attesté comme verrier en 1508, H. exécuta des vitraux pour l'ancien couvent des cordeliers de Lucerne (une paire d'armoiries et un saint François en 1520) et pour l'église de Gersau. On lui attribue de nombreux vitraux armoriés à Lucerne.

Sources et bibliographie

  • H. Lehmann, Geschichte der Luzerner Glasmalerei von den Anfängen bis zu Beginn des 18. Jahrhunderts, 1941, 25-28
  • MAH LU, 2, 1953, 250
  • U. Bergmann, Die Zuger Glasmalerei des 16. bis 18. Jahrhunderts, 2004, 64
En bref
Dates biographiques Première mention 1480 Dernière mention 1520