de fr it

PierreMascrot

Attesté à Genève dès 1441, entre 1482 et 1485, d'origine piémontaise, bourgeois de Genève en 1446. Tuilier et maçon de brique, M. a vraisemblablement contribué au chantier du château de Vufflens (1415-1430), puis à la reconstruction de l'église de Saint-Gervais à Genève (1430-1440), mais il n'est mentionné pour la première fois qu'en 1441, sur le chantier du couvent des cordeliers de cette ville. Amodiateur de la tuilerie-briquetterie des Pâquis, il a fourni et certainement mis en œuvre des matériaux pour plusieurs ouvrages genevois entre 1444 et 1474, dont la tour Baudet et l'hôtel de ville. En Pays de Vaud, il travailla à Nyon (vers 1445-1449), à Rolle sans doute (château du Rosey, vers 1450-1460) et à Cossonay (1474-1475).

Sources et bibliographie

  • M. Grandjean, «Le château de Vufflens», in Le château de Vufflens, éd. F. Forel, 1996, 191-193, 288
  • Ph. Broillet, «L'apparition des tuileries-"carronneries" et l'utilisation de la brique dans l'architecture lémanique à la fin du Moyen Age», in Arts du feu et productions artisanales, éd. P. Pétrequin et al., 2000, 605-612
En bref
Dates biographiques Première mention 1441 ✝︎ entre 1482 et 1485