de fr it

ClaudeNyton

Première mention à Nyon en 1461, dernière mention à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) en 1496 . Marié. Maître serrurier, ferronnier, horloger et fondeur établi d'abord à Nyon, à Lausanne jusqu'en 1468, puis à Genève (horloge de la cathédrale, 1469-1471). Cité à Aubonne (1462-1463), Lausanne (1466-1468), Lutry (1467/1475), Chambéry et Montmélian (1486), Turin (1489), Sallanches (1490-1491), puis Saint-Jean-de-Maurienne. La belle croix du clocher de Cossonay, datable de 1467-1469, est sa seule œuvre conservée. Peut-être père de Claude N., horloger, cité à Nyon et à Morges vers 1521-1533.

Sources et bibliographie

  • M. Grandjean, «Œuvres majeures de la ferronnerie en Suisse romande à la fin de l'époque gothique», in Petit précis patrimonial, éd. D. Lüthi, N. Bock, 2008, 199-216, surtout 208-209
En bref
Dates biographiques Première mention 1461 Dernière mention 1496

Suggestion de citation

Schätti, Nicolas: "Nyton, Claude", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.04.2009. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018616/2009-04-03/, consulté le 29.11.2020.