de fr it

JeanPrindale

Attesté entre 1372 et 1420, de Bruxelles. Sculpteur réputé, P. se rend à Dijon en 1390 auprès de Claus Sluter, avec lequel il collabore notamment au tombeau du duc Philippe le Hardi et au Puits de Moïse. De 1409 à sa mort, au service du duc Amédée VIII de Savoie à Chambéry, il dirige l'atelier de sculpture de la chapelle castrale. Il recourt à de nombreux compatriotes, dont un parent, Arnaud. P. reçoit d'importantes commandes à Genève, où œuvrent ses collaborateurs Perrin Lours et Guillaume du Boes, et sans doute à Romainmôtier. Aucune réalisation n'est identifiée avec certitude, sauf des fragments du tombeau du cardinal Jean de Brogny, achevé à Genève en 1414 et, peut-être, quelques éléments des stalles de la cathédrale (1414-1416); de nombreuses sculptures lui ont été attribuées en Bourgogne et en Piémont.

Sources et bibliographie

  • C. Charles, Stalles sculptées du XVe s.: Genève et le duché de Savoie, 1999
  • Corti e città: arte del Quattrocento nelle Alpi occidentali, cat. expo. Turin, 2006, 54, 72, 116, 132-133, 147-148, 235-237, 239, 244-245
  • N. Schätti, «Jean Prindale et l'activité des ateliers de sculpture franco-flamands à Genève et en Suisse», in A+A, 58, 2007, 13-22 (avec bibliogr.)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention 1372 Dernière mention 1420