de fr it

Ambroise

520 . Alors qu'il était abbé de l'Ile Barbe près de Lyon, A. fut appelé par Hymnemodus pour le seconder dans la direction du monastère d'Agaune (Saint-Maurice), fondé en 515 par le roi Sigismond. A la mort d'Hymnemodus (516), A. fut élu abbé. Sous sa direction charitable et rigoureuse, le monastère connut un brillant développement: son épitaphe lui attribue le mérite d'y avoir instauré la louange perpétuelle, alors inconnue en Occident. La dépouille d'A. fut déposée dans la somptueuse basilique qu'il avait bâtie.

Sources et bibliographie

  • M. Besson, Monasterium Acaunense, 1913, 141-169
  • J.-M. Theurillat, «L'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune des origines à la réforme canoniale (515-830)», in Vallesia, 9, 1954, 32-43

Suggestion de citation

Chevalley, Eric: "Ambroise", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.07.2001. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018639/2001-07-06/, consulté le 03.12.2020.