de fr it

François de Moudon

Cité dès 1360 comme frère du couvent dominicain de Lausanne, après 30.7.1391 . En 1364, F. est mentionné comme ayant été lecteur dans les couvents d'Orléans, Besançon et Lyon et désirant aller poursuivre ses études à Paris. Revenu à Lausanne avec les titres de professeur et maître en théologie, il est le premier inquisiteur actif en Suisse romande dès 1375; il n'y obtient qu'un succès relatif puisqu'il doit renoncer à poursuivre des Fribourgeoises suspectées d'hérésie.

Sources et bibliographie

  • HS, IV/5, 425, 429, 456
  • B. Andenmatten, «Les Studia des ordres mendiants à Lausanne (XIIIe-XVIe s.)», in Ecoles et vie intellectuelle à Lausanne au Moyen Age, éd. A. Paravicini, 1987, 82-83
  • K. Utz Tremp, «Ist Glaubenssache Frauensache? Zu den Anfängen der Hexenverfolgungen in Freiburg (um 1440)», in FGB, 72, 1995, 15-16
En bref
Dates biographiques Première mention 1360 ✝︎ après 30.7.1391

Suggestion de citation

Andenmatten, Bernard: "François de Moudon", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.02.2005. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018649/2005-02-23/, consulté le 22.01.2021.