de fr it

Johann JakobRüeger

Portrait de Johann Jakob Rüeger. Burin réalisé vers 1599 d'après un dessin de Hans Kaspar Lang (Staatsarchiv Schaffhausen, Chroniken A 1/4a, Titel v).
Portrait de Johann Jakob Rüeger. Burin réalisé vers 1599 d'après un dessin de Hans Kaspar Lang (Staatsarchiv Schaffhausen, Chroniken A 1/4a, Titel v). […]

15.7.1548 à Schaffhouse, 19.8.1606 à Schaffhouse, prot., de Schaffhouse. Fils de Jakob, pasteur, et d'Anna Elisabeth Thumisen. Beau-frère de Daniel Lindtmayer. Rahel Oechslin, fille de Blasius, pasteur. Académie de Strasbourg (dès 1562), études de théologie à Zurich (1567-1569). Pasteur à Mollis et à Schwanden (1569-1575), où R. fit la connaissance d'Aegidius Tschudi. Prédicateur pour le culte du matin à Allerheiligen (Schaffhouse) et pasteur à Buch (SH), Hemmental et Büsingen (dès 1575), diacre (dès 1577) et premier pasteur d'Allerheiligen (dès 1600). R. fut membre du conseil scolaire de 1592 à 1606. Mandaté par le Conseil, il fit l'inventaire des archives du couvent d'Allerheiligen (1596-1599). Il rédigea plusieurs travaux sur les familles Im Thurn et Fulach, ainsi qu'une Synopsis historica. De 1600 à 1606, R. publia son œuvre principale, une description historique et topographique de Schaffhouse (ville et campagne), insérée dans une histoire de la Confédération et de l'Empire. Il utilisa comme sources les archives du couvent d'Allerheiligen, de l'hôpital et de la ville (mais n'eut pas accès aux manuels du Conseil). Pour l'histoire de l'Empire et de la Suisse, il s'appuya sur les travaux de Johannes Stumpf et François Guillimann, d'un point de vue protestant, ainsi que sur des chroniques universelles. L'histoire de Schaffhouse (vol. 5) et les généalogies de 129 familles nobles et patriciennes de la ville (vol. 7) constituent des ouvrages autonomes. R. entretint une vaste correspondance avec de nombreux érudits et chercheurs - y compris catholiques - en Suisse et en Allemagne du Sud, dont Basile Amerbach (le Jeune), Johann Wilhelm Stucki de Zurich et Adolf Occo d'Augsbourg. Jusqu'à la fin du XVIIIe s., il fut l'historien le plus éminent de Schaffhouse.

Sources et bibliographie

  • C.A. Bächtold, éd., Chronik von Stadt und Landschaft Schaffhausen, 2 vol., 1884-1892 (avec biogr.)
  • Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 229-230
  • K. Schib, «Johann Jakob Rüeger», in SchBeitr., 58, 1981, 246-251
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 15.7.1548 ✝︎ 19.8.1606