de fr it

JakobWildermut

Mentionné pour la première fois entre 1501 et 1507 dans un rôle de la ville de Bienne, vers 1540 à Neuchâtel, de Neuchâtel (au plus tard en 1508). W. s'établit vers 1500 à Neuchâtel où il travailla comme peintre verrier jusque vers 1540. Parmi ses réalisations, on compte plusieurs vitraux pour l'ancien hôtel de ville de Neuchâtel (1514), la première rosace de la collégiale Notre-Dame de Neuchâtel avec les armoiries des XIII cantons (1520-1521), quatre vitraux armoriés pour l'église de Gléresse (1523) et un vitrail au blason de la ville de Bienne pour l'église d'Arch (1534). Selon les comptes du trésorier de Neuchâtel, il reçut plusieurs commandes de peinture sur verre entre 1533 et 1539. Il participa en outre à l'expédition de Pavie en 1513 et fit partie du contingent dépêché au Wurtemberg en 1518-1519. Partisan de la Réforme à Neuchâtel, W. se rendit à Genève avec les Bernois et les Fribourgeois en 1530 et à nouveau en 1535 lors de l'expédition contre les Savoyards.

Sources et bibliographie

  • SKL, 3, 500-501
  • MAH NE, 1, 1955, 78
  • W. et M. Bourquin, Biel, stadtgeschichtliches Lexikon, 1999, 489-490
En bref
Dates biographiques Première mention 1501 et 1507 ✝︎ vers 1540