de fr it

JohannesHeim

Mentionné pour la première fois en 1574, probablement né à Appenzell, nommé également von Heimen, 30.6.1620 à Appenzell, cath., d'Appenzell (rhode de Lehn). Fils de Jakob, capitaine au service de France. Etat civil inconnu. H. servit comme mercenaire, éventuellement en France. En 1574-1575, il est ancien capitaine: on ne sait s'il s'agit du grade militaire ou de la fonction politique, peut-être les deux. Trésorier (1581-1585), vice-landamman ( 1591-1593 et 1595-1597) et landammann (1585-1586, 1589-1591, 1593-1595 et 1597) d'Appenzell, landamman des Rhodes-Intérieures après la division du canton (1597-1620, une année sur deux). Délégué à la prestation de serment des alliances française (1595, 1600) et espagnole (1598) et de la Ligue d'Or (1600). H. fut adoubé par le pape Clément VIII. L'un des dirigeants du parti catholique, H. fut largement impliqué dans l'appel aux capucins et dans les négociations pour la partition du pays. Bon connaisseur du droit, il joua un rôle dans la commission de rédaction du code appenzellois (Silbernes Landbuch) de 1585. Membre de la corporation des toiliers.

Sources et bibliographie

  • A. Weishaupt, Geschichte von Gonten, 1997, 16, 150-151
  • H. Bischofberger, Rechtsarchäologie und rechtliche Volkskunde des eidgenössischen Standes Appenzell Innerrhoden, 2 vol., 1999, 172, 215, 553, 697 (avec bibliogr.)

Suggestion de citation

Bischofberger, Hermann: "Heim, Johannes", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.08.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/018873/2006-08-28/, consulté le 30.10.2020.