de fr it

Jacques-AntoineArlaud

18.5.1668 à Genève, 25.5.1743 à Genève, prot., de Genève. Fils d'Henri, horloger, et de Jeanne Dassier, de la famille des graveurs. Célibataire. Académie de Genève (1683). A. étudie le dessin et la peinture à Genève, Dijon et Paris. Miniaturiste à Paris de 1688 à 1729, peintre et maître du Régent. A Genève en 1715, il est chargé de plusieurs missions diplomatiques par le gouvernement genevois. A Londres en 1721, il se lie avec Newton. Il rentre à Genève en 1729, très fortuné et propriétaire d'une collection fameuse d'œuvres d'art. Lié avec plusieurs notables, A. est une référence pour le milieu des artistes et des artisans; un des directeurs de la Bibliothèque (1741) à laquelle il léguera une partie de ses biens. Très réputé de son temps, il a renouvelé l'art de la miniature et du portrait.

Sources et bibliographie

  • Testament et inventaire après décès, AEG
  • L.R. Schidlof, La miniature en Europe, 1964, 53
  • DBAS, 41-42 (avec bibliogr.)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 18.5.1668 ✝︎ 25.5.1743

Suggestion de citation

Buyssens, Danielle: "Arlaud, Jacques-Antoine", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.09.2001. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/019081/2001-09-17/, consulté le 24.11.2020.