de fr it

HeinrichHoltzmüller

Mentionné pour la première fois en 1530 comme membre de la corporation des Forgerons de Soleure, après 1559, de Soleure (1530) et de Nidau (1541). 1) avant 1539 Elisabeth Hüpschi, probablement 2) Anna Hüpschi. Après avoir été le valet d'un orfèvre, H. fut dès 1545 maître d'écriture et xylographe à Berne. Entre 1544 et 1548, il publia des gravures sur bois de la bataille de Ceresole (Piémont). En 1548, il s'installa à Bâle. On l'a identifié au xylographe dit "monogrammiste HH avec petit couteau de graveur" qui collabora à la Cosmographie de Sebastian Münster (éd. bâloise de 1550). Le dernier témoignage de son activité est une carte du Wurtemberg imprimée en 1559 à Tübingen. Son œuvre comprend également des gravures sur bois de thèmes bibliques, un répertoire de modèles de caractères typographiques, de même que des illustrations (douze apôtres) du Nouveau Testament.

Sources et bibliographie

  • U. Thieme, F. Becker, Allgemeines Lexikon der Bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, 17, 409-410
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention 1530 ✝︎ après 1559

Suggestion de citation

Bhattacharya, Tapan: "Holtzmüller, Heinrich", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 08.01.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/019122/2008-01-08/, consulté le 01.11.2020.