de fr it

RudolfMeyer

Autoportrait. Plume et encre de Chine, 1631 (Kunsthaus Zürich).
Autoportrait. Plume et encre de Chine, 1631 (Kunsthaus Zürich). […]

12.6.1605 à Zurich, 15.8.1638 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Dietrich le Vieux, peintre et graveur sur cuivre. Frère de Conrad (->). 1635 Magdalena Erni, fille d'un théologien. Apprentissage dans l'atelier paternel. M. livra ses premières œuvres en 1627-1628 et se fit admettre en 1628 dans la corporation zurichoise de la Mésange. En séjour à Francfort-sur-le-Main chez Matthaeus Merian en 1629-1630, il grava les figures des Octaginta Emblemata moralia nova de Daniel Cramer. Il vécut à Nuremberg entre 1631 et 1633, puis revint travailler à Zurich dans l'atelier de son père tout en formant son frère Conrad. En 1634, il commença son chef-d'œuvre, une Danse macabre (achevée après son décès par son frère et publiée en 1650 sous le titre de Sterbespiegel). M. est en outre l'auteur de portraits gravés et d'images pieuses. Il grava en 1636 les planches de l'Helvetia Sancta (recueil de vies de saints, bienheureux et dignitaires catholiques) de Heinrich Murer. Artiste influent sur le plan local, M. se situe entre le maniérisme tardif et le style baroque.

Sources et bibliographie

  • DBAS, 725-726
  • A. Riether, Rudolf Meyer (1605-1638), 2002 (cat. des dessins)
  • Rudolf Meyer (1605-1638), cat. expo. Zurich, 2003
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.6.1605 ✝︎ 15.8.1638