de fr it

Johann JakobThurneysen

15.6.1636 à Bâle, 15.2.1711 à Bâle, prot., de Bâle. 1661 Marie Armet, fille d'un conseiller royal. Après avoir habité à Yverdon (1647-1649), T. fit un apprentissage de graveur chez Pierre Aubry à Strasbourg (1650-1653), puis revint à Bâle. Graveur à Lyon (dès 1656), à Turin (1659-1661), puis à nouveau à Lyon (jusqu'en 1681), il se réfugia à Bâle en raison de sa confession et fut admis dans la corporation du Ciel (1684). Avec son fils Johann Jakob, il fut au service de l'empereur Leopold Ier dès 1695 à Vienne. De retour à Bâle en 1697, après avoir séjourné à Prague et Nuremberg, il travailla pour Jeremias Wolff, éditeur à Augsbourg (1698-1699). T. réalisa des gravures d'après des œuvres existantes (portraits, scènes historiques, allégories, frontispices, ex-libris et illustrations), en particulier pour les ouvrages d'Emmanuel Tesauro Del regno d'Italia sotto i Barbari (1663, 31 planches) et de Joachim von Sandrart Teutsche Academie der Bau-, Bild- und Mahlerey-Künste (1675-1679, gravures sur cuivre).

Sources et bibliographie

  • SKL, 3, 308-309
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 15.6.1636 ✝︎ 15.2.1711