de fr it

HeinrichRieher

après 1501, de Bâle (1457). R. reçut des lettres d'armoiries de l'empereur en 1467. Agatha NN. Teinturier et éditeur, puis aubergiste (zum goldenen Löwen) et marchand. Membre de la corporation des Tisserands, des Jardiniers (prévôt, 1472; représentant au Petit Conseil, 1475-1495), du Safran (1452 ), premier prévôt de corporation (1477-1495). R. fut impliqué dans de nombreuses affaires du Conseil et prit souvent part à des ambassades de Bâle. A la suite de reproches que son fils avait adressés au gouvernement, le Conseil se ligua contre R. et le destitua en 1495 de ses fonctions de premier prévôt et de directeur des sels. Partisan des Habsbourg, R. s'enfuit avec ses fils et se réfugia au château de Rötteln (Rothelin) chez le margrave de Hachberg-Sausenberg. Son fils Heinrich fut capturé au château de Wildenstein et exécuté à Bâle en 1496. R. séjourna à la cour de l'empereur Maximilien Ier où il intrigua contre sa ville avant d'être amnistié en 1501.

Sources et bibliographie

  • Fonds A. Lotz, StABS
  • Wackernagel, Basel, 2, 153-154
  • H. Polivka, «Vom ersten Oberstzunftmeister an der Gartnernzunft», in Jahrbuch E. E. Zunft zu Gartnern Basel, 2001, 22-33