de fr it

JakobZibol

avant 1348, 3.3.1414 à la chartreuse de Bâle. Fils de Johans, commerçant. 1) NN, 2) 1398 Verena Sevogel. Représentant au Conseil de Bâle de la corporation de la Clé en 1368 et 1380, puis des Achtburger (patriciens non nobles) à plusieurs reprises entre 1382 et 1408. Plusieurs fois premier prévôt des corporations entre 1375 et 1402, bourgmestre en 1388, membre des Sept (chambre des finances) en 1408-1409, envoyé dans la région du Rhin supérieur et dans l'Empire. Z. reçut en gage les châteaux forts de Mittel-Wartenberg et Vorder-Wartenberg avec le village de Muttenz (1396), Schenkenberg (1404) et la forteresse de Rheinfelden (1405). Devenu riche grâce à ses activités de crédit, il offrit en 1401 à l'ordre des chartreux un terrain au Petit-Bâle (Bischofshof), pour y construire un monastère. Lors d'un conflit entre les Habsbourg et Bâle (1409), il fut dépossédé de Rheinfelden; Bâle l'emprisonna pour trahison et le condamna à payer une amende de 12 000 florins. En raison de cette affaire, Z. se brouilla avec sa famille et perdit ses charges et dignités.

Sources et bibliographie

  • G. Schönberg, Finanzverhältnisse der Stadt Basel im 14. und 15. Jahrhundert, 1879
  • W. Merz, Die Burgen des Sisgaus, 4, 1914
  • P. Kölner, Die Zunft zum Schlüssel in Basel, 1953
  • E. Gilomen, «Die Kartause in Basel», in Das Markgräflerland, 2, 2011, 140-153, surtout 141-142

Suggestion de citation

Schüpbach-Guggenbühl, Samuel: "Zibol, Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/019305/2014-02-13/, consulté le 24.10.2020.