de fr it

CarlBöckli

23.9.1889 à Saint-Gall, 4.12.1970 à Heiden, prot., de Waltalingen, dès 1907 de Zurich. Fils de Johannes, marchand, et de Berta Bissegger. 1928 Maria Geiger, fille de Johannes, brodeur. Ecoles à Zurich-Wiedikon, école des arts appliqués à Zurich (1906), section des arts appliqués au technicum de Winterthour (1906-1908). Graphiste à Milan, Lisbonne et Karlsruhe; dessinateur en publicité indépendant à Karlsruhe. Employé de guichet de la poste allemande (1917-1919). A Saint-Gall, B. ouvrit un atelier de graphisme (1919-1922), enseigna le dessin à l'institut Schmidt (1920) et à l'école professionnelle de typographie jusqu'en 1928. Il fut aussi collaborateur (1922-1927) et rédacteur (1927-1962) du journal humoristique Nebelspalter, dont il stoppa le déclin pour en faire une revue critique et satirique renommée, une véritable institution nationale. De nombreux recueils de ses meilleures caricatures parurent entre 1928 et 1968. Plusieurs expositions lui ont été consacrées dès 1927. Prix de la Ville de Zurich (1949), membre d'honneur de Zofingue (1953), bourgeois d'honneur de Waltalingen (1965), docteur honoris causa de l'université de Zurich (1966), épitaphe de la commune de Heiden (1986).

"Petit commentaire sur la situation". Caricature parue dans le Nebelspalter, 1942, no 3.
"Petit commentaire sur la situation". Caricature parue dans le Nebelspalter, 1942, no 3. […]

L'œuvre de B. se situe dans la tradition de Wilhelm Busch. Ses caricatures, signées Bö, combinent le dessin, généralement au trait, avec un texte satirique en un "allemand fédéral" de son cru, mélange de dialecte et de langue écrite. Elles eurent un poids politique certain, surtout dans les années 1930-1945. Pionnier de la résistance spirituelle, Bö combattait les idéologies totalitaires; aussi son œuvre fut-elle souvent réduite à cette seule lutte contre les bruns et les rouges. A tort, car Bö, s'opposant à toutes les formes d'opportunisme, portait sur son époque un large regard critique et un jugement infaillible. Son thème préféré était la réaction des Suisses aux problèmes de l'heure. Malgré leur charge critique, ses dessins cherchaient toujours à apaiser les esprits.

Sources et bibliographie

  • Fonds de dessins (propriété privée de Bruno Piatti, Dietlikon), catalogué par F. Brunner, 1975
  • C. Böckli ― Seine Zeit ― Sein Werk, 1989
  • E. Jaeckle, E. Stäuble, éd., Grosse Schweizer und Schweizerinnen, 1990, 624-629
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Bö (pseudonyme)
Dates biographiques ∗︎ 23.9.1889 ✝︎ 4.12.1970