de fr it

FrancisGindroz

19.7.1822 (Benjamin-Henri-François) à Montet (comm. Cudrefin), 7.9.1878 à Ragaz (auj. Bad Ragaz), prot., de Lausanne et Montpreveyres. Fils de Philippe-David-Frédéric, pasteur, et de Louise-Henriette Cornaz. Célibataire. Ecole à Neuchâtel, gymnase à Lausanne. Formation d'architecte chez Henri Perregaux à Lausanne, Jacques-Louis Brocher à Genève (1842), Hector Lefuel à Paris (1846-1852). Architecte de la Société immobilière genevoise (1854-1863, immeubles du square du Mont-Blanc, de la rue du Commerce). Premier prix des concours de l'hôtel Beau-Rivage à Ouchy (Lausanne, 1857) et de la salle de la Réformation (Genève, 1862). Direction des travaux de la gare Cornavin (1857-1858). Plans (hors concours) et construction de l'université de Genève (1868-1873). Architecte attitré des Rothschild, G. travaille notamment au château de Pregny (1858). Il construit aussi la villa du prince Napoléon, La Bergerie, à Prangins (1872-1873), l'Emmanuel Church (église épiscopalienne américaine) de Genève (1876-1878). Chevalier de la Légion d'honneur. Membre de la SIA (1862).

Sources et bibliographie

  • P. Bissegger, «François Gindroz», in NMAH, 29, 1978, 380-390
  • Architektenlex., 220
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.7.1822 ✝︎ 7.9.1878