de fr it

EmileVuilloud

30.6.1822 à Monthey, 7.9.1889 à Morgins, cath., de Monthey. Fils de Hyacinthe, médecin, et d'Elisabeth Domengeoz. 1846 Josette Voëffroy. Ecoles à Bonneville et Meylan (Haute Savoie), cours de dessin et études de musique à Besançon (après 1846), stage chez l'architecte Samuel Darier à Genève. Comme le canton du Valais n'avait pas d'école supérieure d'ingénieurs et d'architecture, V. se forma principalement en autodidacte. Il enseigna le dessin au collège de Saint-Maurice (1850-1889), fut musicien, peintre et graphiste et s'affirma comme architecte grâce à ses projets d'églises et de bâtiments publics. L'église de l'Immaculée-Conception à Monthey (1851-1855), de style néoclassique, conçue comme une basilique d'inspiration italienne, fut son premier ouvrage en Valais. V. réalisa ensuite les églises de Tourtemagne (1864-1866) et de Collombey (1873), ainsi que plusieurs édifices religieux et publics en Valais. Parmi ses œuvres néogothiques, citons les églises paroissiales catholiques d'Aigle (Saints-Maurice-et-Nicolas-de-Flue, 1863-1866) et de Vevey (Notre-Dame, 1869-1872); cette dernière est considérée comme l'une des plus importantes de Suisse romande. Au nombre de ses constructions publiques, alliant des éléments classiques et baroques, figurent le casino (1863-1864) et la Grenette (marché aux grains, 1866-1869) de Sion, l'hôtel de ville de Martigny (1866-1867) et le Grand Hôtel de Morgins (démoli). Le style de V. se distingue par son originalité dans le paysage architectural valaisan du XIXe s.

Sources et bibliographie

  • G. Barlatey, «Emile Vuilloud architecte, peintre et musicien», in Pages Montheysannes, 13, 1990, 127-156
  • Eglise de Collombey: architecte Emile Vuilloud, 1822-1889, 1992
  • Architektenlex., 558
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.6.1822 ✝︎ 7.9.1889