de fr it

Maison deBourbon

Le chevalier Aymar, confident de Guillaume le Pieux, duc d'Aquitaine, passe pour l'ancêtre de la maison de B. En mars 920, il fit don à l'abbaye de Cluny, fondée dix ans auparavant par Guillaume, de riches propriétés dans et autour de Souvigny (Auvergne), grâce auxquelles Cluny put fonder l'une de ses plus importantes filles. Le château de B. (auj. B.-l'Archambault, Auvergne) est mentionné pour la première fois en 954. En 1357, la baronnie fut élevée au rang de duché par le roi de France Charles IV. La branche aînée s'éteignit en 1527 avec Charles III, le Connétable de B., lors du sac de Rome. Antoine, de la branche collatérale B.-Vendôme née en 1367, fut le chef de famille. Par son mariage avec Jeanne d'Albret il devint roi de Navarre en 1548; en 1589, après le décès du dernier Valois, son fils accéda au trône de France sous le nom d'Henri IV. Hormis l'interruption de la Révolution et de la période napoléonienne, cette branche régna jusqu'en 1830. Lors de la révolution de Juillet 1830, la couronne revint à Louis-Philippe, de la branche cadette Orléans.

Les Bourbons jouèrent un rôle important dans l'histoire de Neuchâtel: Marie (->) acquit en 1592, au terme d'efforts acharnés, la seigneurie de Valangin et rétablit également l'autorité princière dans la principauté, dirigée de plus en plus depuis la ville de Neuchâtel. Après l'extinction des Orléans-Longueville en 1707, deux représentants des maisons B.-Conti et B.-Soissons prétendirent à la succession et il était à craindre que Neuchâtel ne vienne à passer sous la férule de la maison de France. Avec l'attribution de la principauté au roi de Prusse, ce danger fut écarté, en même temps que fut franchi un pas important du rapprochement de Neuchâtel et des Confédérés. Au XVIIIe s., quatre colonels généraux des Suisses et Grisons sont issus de la maison de B.: Louis-Auguste (1670-1736), duc du Maine, et ses deux fils Louis-Constantin (1700-1755) et Louis-Charles (1701-1775), ainsi que Charles-Philippe (1757-1836), comte d'Artois et futur Charles X.

Sources et bibliographie

  • P. Van Kerrebrouck, La Maison de Bourbon 1256-1987, 1987
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Wildermann, Ansgar: "Bourbon, maison de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 07.06.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/019507/2004-06-07/, consulté le 02.12.2020.