de fr it

deHochberg

Branche collatérale de la famille des margraves de Bade apparue en 1190, les H. prirent le nom d'un château fort au nord de Fribourg-en-Brisgau (Hachberg jusque vers 1420, puis H., auj. Hochburg). Cette famille se ramifia en 1306, avec la lignée Hachberg-Hachberg (éteinte en 1415) et celle de Hachberg-Sausenberg, qui eut son siège à Rötteln (Rothelin), près de Lörrach, en 1311. De la lignée des Hachberg-Sausenberg sont issus Guillaume (->), fils d'Anne de Fribourg, et son fils Rodolphe (->), comte de Neuchâtel (1458-1487), cousin et fils adoptif de Jean de Fribourg, dernier Fribourg comte de Neuchâtel, qui le désigna comme héritier. Philippe (->), fils de Rodolphe, lui succéda (1487-1503). Le mariage de Jeanne (->), sa fille, qui prit sa place à la tête du comté, fit passer Neuchâtel dans la famille des Orléans-Longueville.

Sources et bibliographie

  • R. Fester, éd., Regesten der Markgrafen von Baden und Hachberg, 1050-1515, 1, 1900
  • D. Schwennicke, éd., Europäische Stammtafeln, NS I.2, 1999, tableau 273
En bref
Variante(s)
de Hachberg

Suggestion de citation

Wildermann, Ansgar: "Hochberg, de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.11.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/019518/2006-11-03/, consulté le 01.11.2020.