de fr it

vonRechberg

Nobles du sud de l'Allemagne, devenus chevaliers d'Empire au XVe s. et comtes d'Empire au début du XVIIe. Leur berceau est le château de Hohenrechberg (Schwäbisch Gmünd, auj. Bade-Wurtemberg). Les R. sont cités pour la première fois en 1179 avec Ulrich, dans l'entourage des Hohenstaufen, maréchal (maître des écuries) pour la Souabe en 1200. Quelques rares représentants de cette famille aux nombreuses ramifications jouèrent un rôle dans l'histoire suisse. Herdegen (✝︎1354) est attesté à partir de 1342 à la tête de la commanderie des hospitaliers de Saint-Jean de Wädenswil. Albrecht fut tué à la bataille de Sempach en 1386. Son neveu Hans (->), chef de mercenaires, fut au service des Zurichois pendant la guerre de Zurich, puis passa à celui des comtes de Werdenberg-Sargans dans les Grisons. Konrad (✝︎1473), attesté en 1440-1441 comme administrateur du diocèse de Coire, dut renoncer à la dignité épiscopale pour raison de santé et devint prévôt du chapitre cathédral de Constance. Franz von Hohenrechberg fut abbé d'Einsiedeln (1447-1452), comme son neveu Konrad (->).

Sources et bibliographie

  • J. Kindler von Knobloch, éd., Oberbadisches Geschlechterbuch, 3, 1919, 368-372
  • W. Merz, F. Hegi, éd., Die Wappenrolle von Zürich, 1930, 86-87
  • D. Schwennicke, éd., Europäische Stammtafeln, N.S., 5, 1988, tableaux 87-99
  • Gatz, Bischöfe 1198, 142
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF