de fr it

de LaMolière

Famille de ministériaux de la Savoie issue d'une branche des seigneurs de Font, mentionnée pour la première fois en 1262 avec Guillaume. Elle pratiqua une politique matrimoniale étendue avec notamment les Vaumarcus, Font, Goumoëns, Estavayer, Gléresse, Colombier et Praroman. Les M. possédaient le château et la seigneurie de la M. ainsi que des coseigneuries, des propriétés ou des droits dans l'actuelle Broye fribourgeoise (Bollion, Font, Forel, Châbles, Châtillon, Cheyres, Murist, Franex, La Vounaise, Seiry, Montborget) et à Yvonand. La famille obtint des charges dans les villes des environs: Jean V (cité de 1502 à 1537), donzel et coseigneur de Cheyres, fut conseiller d'Estavayer en 1506, Boniface (cité de 1507 à 1533), chevalier et coseigneur de Font, reçut la bourgeoisie de Fribourg en 1529, seul Girard III (cité de 1365 à 1390), bailli épiscopal de Lausanne et bailli de Vaud, fit une carrière politique et administrative importante. Les M. comptèrent aussi des dignitaires ecclésiastiques: Henri IV (cité de 1322 à 1349) fut chanoine de Neuchâtel et de Soleure, Aymo II (cité de 1395 à 1415) doyen de Romainmôtier et prieur de Montpreveyres et Rodolphe III (cité en 1418, ✝︎av. 30.6.1452) prieur de Bevaix. Ils donnèrent de nombreux curés dont Claude II (cité de 1550 à 1562), curé d'Assens, dernier représentant de la famille en lignée masculine, mais une seule religieuse, Jeanne (citée de 1474 à 1484), dominicaine à Estavayer.

Sources et bibliographie

  • GHS, 174-208
  • HS, III/2, 575