de fr it

deMontagny

Famille de haute noblesse ayant sa résidence à M.-les-Monts et issue des seigneurs de Belp-Montagny, dont elle suit l'histoire jusqu'au partage de la seigneurie (1277). Guillaume Ier (✝︎1311), son plus ancien représentant, se bâtit une position prestigieuse en Savoie et fut bailli de Vaud en 1299, de même que son fils Aymon III, de 1321 à sa mort en 1323. Celui-ci s'allia par mariage aux sires de Grandson et son fils Guillaume II (->) aux comtes de Neuchâtel. Les frères d'Aymon III firent une carrière ecclésiastique: Rodolphe est attesté entre 1317 et 1326 comme chanoine de Toul (Lorraine) et Guillaume en 1330 comme clunisien à Hettiswil. Les frères de Guillaume II entrèrent également au service de l'Eglise. Aymon est mentionné de 1326 à 1336 comme prieur de Payerne, Jean (attesté de 1328 à 1340) et Gérard (attesté de 1340 à 1355) furent hospitaliers de Saint-Jean en France. La mort précoce d'Aymon III et de Guillaume II, dont les héritiers mineurs n'avaient pas la capacité d'exercice, et les dettes d'Aymon IV amenèrent le déclin de la seigneurie, mais Guillaume III réussit à la réorganiser. Après la mort de ce dernier, Théobald (mentionné de 1372 à 1414) dirigea la seigneurie de M., par moments avec son frère Aymon (un hospitalier de Saint-Jean mentionné de 1371 à 1399). En 1405, contraint de la céder en raison de sa mauvaise gestion et de l'assassinat qu'il avait perpétré sur un clunisien de Payerne, il se retira dans la propriété de sa femme, dans la vallée d'Aoste. Son fils Antoine (attesté de 1430 à 1470) parvint à retourner dans le Pays de Vaud. Le duc de Savoie lui donna en fief la châtellenie de M. en 1455. Humbert, fils d'Antoine (attesté de 1469 à 1491), exerça la charge de châtelain probablement jusqu'en 1475. Jean, fils illégitime de Théobald, est mentionné à partir de 1437 comme chanoine à Avignon. La famille s'éteignit avec Jacques (attesté de 1491 à 1493), fils d'Humbert. Les M. ne sont pas apparentés à la famille patricienne des Montenach de Fribourg.

Sources et bibliographie

  • S. Jäggi, Die Herrschaft Montagny, 1989
  • HS, III/2, 445, 467; IV/7, 307
En bref
Variante(s)
von Montenach