de fr it

deRueyres-Saint-Laurent

Famille de petite noblesse, citée dès la première moitié du XIIe s. dans des actes des abbayes cisterciennes de Hautcrêt et d'Hauterive. Le plus ancien représentant connu est Sicardus, qui apparaît comme témoin en 1137, 1139 et 1142 dans les actes d'Hauterive. Toujours dans ceux-ci, le chevalier Guibert est cité vingt fois comme témoin entre 1162 et 1180. Hugues et ses frères Guillaume, Albert et Wido, ainsi que sa sœur et les enfants de celle-ci, sont mentionnés vers 1157-1160. Ils cèdent la dîme de la grange de Bouloz à Hautcrêt contre soixante sous et un vêtement. Au XIIIe s., les R. furent les vassaux des comtes de Neuchâtel, seigneurs d'Arconciel. La famille disparaît des sources au XIVe s.

Sources et bibliographie

  • G. Castelnuovo, Seigneurs et lignages dans le Pays de Vaud, 1994, 92