de fr it

deGranges

Famille noble valaisanne du Moyen Age, qui tire son nom de sa résidence ancestrale de G., à l'est de Sion. Elle porta le titre de comte aux XIe et XIIe s. et s'éteignit au XIVe s. Pourvue d'alleux à G. et aux alentours, elle possédait aussi des droits et des biens à Ayent, Bramois (auj. comm. Sion), Sierre, Icogne, Loèche et Ergisch ainsi que des terres héréditaires au-dessus la Massa et jusque vers Reckingen. Le comte Ulrich, fils d'une comtesse de G., est le premier des G. cité par son nom en 1043 et 1052, comme avoué (advocatus) de l'évêque de Sion. Cette fonction était sans doute liée au titre comtal qu'Otto, attesté entre 1160 et 1181, fut le dernier à porter. Fils d'Otto, Louis figure en 1179 parmi les vassaux d'Humbert III de Savoie, adversaire de l'évêque de Sion. Les biens et les droits des G. passèrent presque entièrement aux Savoie. Les évêques Boson (->) et, peut-être, Louis (1150-1162), ainsi que plusieurs dignitaires du chapitre cathédral sédunois, appartenaient à cette famille.

Sources et bibliographie

  • R. Hoppeler, Das Unter-Wallis und dessen Beziehungen zum Hochstift Sitten während des XIII. Jahrhunderts, 1897
  • HS, I/5, 154, 166
En bref
Variante(s)
von Gradetsch