de fr it

vonTegerfelden

Famille de barons d'Argovie, portant le nom d'un château fort (ruines encore visibles) au sud-ouest du village homonyme, citée pour la première fois en 1113 avec Luitpold Ier. Les T. sont à distinguer des ministériaux homonymes, qui furent d'abord à leur service et plus tard à celui des Habsbourg. La famille était possessionnée dans le Surbtal, la vallée inférieure de l'Aar et au nord du Rhin (près de Beuggen notamment), mais on n'a guère d'indications précises sur leurs biens. Les T. furent vassaux des ducs de Zähringen. Vers 1200, des liens assez étroits, de parenté peut-être, existaient avec les barons de Rötteln (Rothelin), plus tard avec ceux de Teufen et de Klingen. La famille, dont la généalogie n'est pas établie de manière continue, ne compte qu'une douzaine de représentants attestés, dont les évêques Konrad (->) et Ulrich (->). Elle s'est éteinte vers le milieu du XIIIe s. avec Walter III. Selon une tradition infondée du XIIIe s., un T. aurait tué, vers 850, l'évêque de Lausanne David.

Sources et bibliographie

  • GHS, 1, 401-402 (avec généal.)
  • E. Eugster, Adlige Territorialpolitik in der Ostschweiz, 1991, 297, 309-314